Theresa-Revay.jpeg

THERESA RÉVAY

Traductrice et romancière, Theresa Révay a une prédilection pour l’Histoire, et tout particulièrement pour les déchirements de familles européennes confrontées aux épreuves d’un XXe siècle tumultueux. Qu’elle évoque le destin des Russes blancs dans La louve blanche (Belfond 2008) et Tous les rêves du monde (Bellfond 2009), ou la fin de l’Empire ottoman dans L’Autre rive du Bosphore (Belfond 2013, Prix Historia 2014), sa documentation rigoureuse et son souffle romanesque lui permettent de s’imposer comme l’une des romancières majeures de grandes fresques historiques, et d’être publiée dans de nombreux pays.

Son dernier roman, La nuit du premier jour, a été distingué par le Prix du LÀC 2021.

 
 

PRIX DU  LAC 2021

La nuit du premier jour.jpg

LA NUIT DU PREMIER JOUR, Albin Michel, octobre 2020

Lyon, 1896. Blanche est l’épouse d’un soyeux de renom. En dépit de son amour pour ses enfants, elle étouffe parmi ces bourgeois corsetés. Jusqu’à ce que son regard croise celui de Salim, un négociant fortuné de Damas. Elle abandonne tout pour la promesse inespérée du bonheur. Les routes de la soie deviennent celles de la passion et de l’exil. Tandis que sa fille grandit en la croyant morte, Blanche s’invente une nouvelle vie au Levant.
Quand la France entre en guerre, l’Empire ottoman réprime dans le sang la révolte arabe. Prises dans la tourmente, mère et fille choisissent chacune la liberté au prix fort. Resteront-elles à jamais séparées ? Ou seront-elles enfin, un jour, face-à-face aux confins du désert ?
De l’aube du XXe siècle à l’été 1920, des soieries lyonnaises aux ruines de Palmyre, Theresa Révay, l’auteure de L’Autre rive du Bosphore, nous emporte dans un grand roman de passion et d’histoire, sublime portrait d’une femme trop libre pour son temps.