Stéphanie Glassey

STEPHANIE GLASSEY

Stéphanie Schwitter Glassey est née en Valais en 1988. Elle a grandi à Nendaz, qui était alors un petit village de montagne. Depuis toute petite, elle est animée par l’amour de la nature et des livres mais aussi par une immense curiosité à l’égard d’autrui. Après une jeunesse vécue comme une vaste exploration des univers les plus éclectiques, elle entre en 2008 à l’Université de Fribourg où elle étudie les Lettres, la philosophie et le français et se consacre essentiellement à la littérature du XVIIe siècle. 

Émerveillée par la Vie dans ses instants de grâce comme dans ses méandres, passionnée par les lumières et les ombres de l’âme humaine, convaincue de la puissance des mots, elle exerce, en parallèle de l’écriture, les métiers de thérapeute en hypnose et d’enseignante.

En 2019, elle publie Confidences assassines chez Plaisir de Lire. Ce premier roman touche au cœur son lectorat et connaît un véritable succès. En 2020, elle signe L’Éventreuse pour le Gore des Alpes, un texte engagé et troublant qui fait le récit sans concession de la quête d’équilibre d’une avorteuse du temps passé. Ces deux ouvrages ont fait partie de la sélection du Prix du Polar Romand. La Dernière danse des lucioles, son troisième roman, paraîtra au mois d’août chez Plaisir de Lire. Son projet actuel, Enfances assassinées, est au bénéfice d’une bourse de la culture de l’état du Valais. 

​Autant que vous écrire, elle aime vous lire : steph@netplus.ch 

 
PDL_web_Stephanie-Glassey-La-derniere-danse-des-lucioles.jpg

LA DERNIÈRE DANSE DES LUCIOLES, Plaisir de lire, août 2021

 

Sarah et Richard, Leila et Marc, Mary et Joséphine, Laurie et Sylvain. Huit amis, quatre couples dont les quotidiens s’entrelacent depuis de nombreuses années. Alors qu’une situation exceptionnelle les empêche de se réunir, ils organisent une soirée disco par écrans interposés pour rester en contact. Pour oublier, danser et rire, malgré le climat anxiogène. Mais soudain l’écran de Laurie vire au noir et la tension grimpe d’un cran. Quand la lumière revient, à la stupéfaction de tous, le corps de Laurie gît sur le sol, sans vie. Que lui est-il arrivé ? Qui a bien pu la tuer?

Tandis qu’ils se replongent dans leur passé commun, une autre voix, lointaine et spectrale, se fait entendre: elle aussi est en quête de réponses.
Avec un sens aiguisé du portrait et beaucoup d’humour, Stéphanie Glassey dévoile peu à peu les secrets de chacun… jusqu’à une révélation finale explosive.