LINE PAPIN

Née à Hanoï d'un père français, historien, et d'une mère vietnamienne, traductrice, Line Papin y a grandi jusqu’à l’âge de dix ans, avant de s’installer en France. Elle se consacre à l’écriture, au dessin et au cinéma. Après L’Éveil, l'histoire de quatre jeunes expatriés (Stock, 2016) qui obtient le Prix de la Vocation, elle publie Toni (Stock, 2018) plongeon dans l'insouciance de la jeunesse perdue dans les nuits berlinoises.

En 2019, paraît son troisième roman Les Os des filles. À caractère autobiographique, il s’attache à la filiation maternelle et la fragilité d’être, à travers trois générations de femmes, les guerres du Vietnam, l’exil et la maladie. Salué par la presse et les libraires, il est sélectionné au Prix des Lecteurs du Livre de Poche, au Prix La Coupole et au Prix des lycéens d’Ile de France.

 
L-Papin :Les Os des filles.jpeg

LES OS DES FILLES, Stock, Avril 2019

« Tu avais dix-sept ans alors, à peine, et tu as pris l’avion, seule, pour retourner à Hanoï. Tu vois, j’en ai vingt-trois aujourd’hui, et je retourne, seule, une nouvelle fois, sur les lieux de ton enfance. Tu es revenue et je reviens encore, chaque fois derrière toi. Je reviendrai peut-être toujours te trouver, trouver celle qui naissait, celle qui mourait, celle qui se cherchait, celle qui écrivait, celle qui revenait. Je reviendrai peut-être toujours vers celle qui revenait, vers les différents coffrets d’os, vers les couches de passé qui passent toutes ici. »