LIERMIER Jean

festival-du-lac_pierre-assouline.jpg

Comédien, metteur en scène de théâtre et d’opéra, pédagogue, Jean Liermier dirige le Théâtre de Carouge depuis 2008, une des institutions phares de Suisse romande où il fait la part belle à un théâtre d'Art accessible à toutes et tous.
Diplômé de l’ecole supérieure d’art dramatique de Genève, il a participé à différents stages avec Ariane Mnouchkine, Matthias Langhoff, André Engel, Yannis Kokkos et a lui-même donné des stages d’interprétation depuis 1997 à l’ecole supérieure d’art dramatique de Genève dirigée par Claude Stratz.
Qu’il s’agisse de théâtre ou d’opéra, Jean Liermier aime revisiter les classiques. C’est dans cet esprit qu’il crée par exemple Le Médecin malgré lui de Molière au Théatre des Amandiers à Nanterre en 2007, Penthésilée de Kleist et Les Sincères de Marivaux à la Comédie Française en 2008, puis à Carouge Le Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux en 2008, L’école des femmes de Molière en 2010, Harold et Maude de Colin Higgins en 2011, Figaro ! d’après Beaumarchais en 2012, Antigone de Sophocle en 2012, Le Malade imaginaire de Molière en 2013, La Vie que je t’ai donnée de Pirandello en 2016, un dytique avec Feu la mère de Madame de Feydeau et Les Boulingrin de Courteline (2017), Cyrano de Bergerac de Rostand en 2017, repris en 2020 et enfin La Fausse Suivante de Marivaux en 2020, repris en 2022.
À l’opéra, il a mis en scène The Bear du compositeur contemporain anglais Walton pour l’Opéra décentralisé de Neuchâtel, La Flûte enchantée de Mozart pour l’Opéra de Marseille, Cantate Profanes, une petite chronique, un montage autour de cantates de Jean-Sébastien Bach pour l’Opéra national du Rhin, Les Noces de Figaro de Mozart pour l’Opéra national de Lorraine et celui de Caen, L’Enfant et les Sortilèges de Ravel pour l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris, repris à Madrid et Bilbao, My Fair Lady de Loewe en 2015 et Cosi fan tutte de Mozart en 2018 à l’Opéra de Lausanne.
Le Festival a l'honneur d'accueillir Jean Liermier le dimanche 2 octobre  pour une conférence sur la liberté d'interprétation des textes classiques.

©Carole Parodi

festival-du-lac_Musclée_Alix-Laine_