DELAVAL Khadija

festival-du-lac_pierre-assouline.jpg

(Genevoise d'adoption. Khadlija Delaval est née en 1973. Son enfance et son parcours professionnel l'ont conduite a vivre ou travailler dans de nombreux pays. «La nièce du taxidermiste» a été finaliste du prix littéraire Georges-Nicole, attribué au manuscrit d'un écrivain de langue française, suisse ou résidant en suisse, encore à découvrir.

©Bruno Lévy

festival-du-lac_Musclée_Alix-Laine_

LA NIECE DU TAXIDERMISTE, Calmann Lévy, août 2022
"Ca s'est passé quatre fois. Ou peut-être une seule. Ca dépend de la manière de compter". Comme chaque année, Baya, ses soeurs et une ribambelle de cousins passent leurs grandes vacances à Hammamet. C'est pour elle l'été de tous les bouleversements. Véritable défi à la modération, cette famille est un univers où il est à la fois drôle, attachant et dangereux de naviguer. Les luttes de pouvoir s'exercent, y compris entre les enfants, dans l'indifférence totale des adultes. Sous le joug de cousins plus âgés, Baya vit des moments d'autant plus douloureux qu'en l'absence de sa mère elle ne peut se confier à personne. Trébuchant mais découvrant aussi sa propre force, Baya va traverser cette mer de difficultés, d'injonctions silencieuses et de tabous transmis de génération en génération, et en sortir en tous points grandie. Roman initiatique, La Nièce du taxidermiste nous offre une puissante et tendre évocation de ce qui attend les femmes dans la grande aventure de leur corps et de leur identité.